Notrephilosophie

Nosservices

Nosmarques

Nosambassadeurs

Christian WEIER, cavalier international de saut d'obstacles

Notre ambassadeur Christian Weier, Cavalier de Saut d'Obstacles International.

Le 28/02/2021

Nous sommes heureux de vous présenter une nouvelle recrue dans notre équipe TM Equestrian. Bienvenue à notre ambassadeur Christian Weier, Cavalier de Saut d'Obstacles International.

Architecte paysagiste de profession, Christian Weier est aussi homme de cheval. Depuis sa jeunesse, il a une passion pour les chevaux et il investit beaucoup d’énergie dans le sport équestre. Il a toujours formé les jeunes chevaux et il a réussi avec ses deux chevaux de tête de les ramener au plus haut niveau et d’être compétitif sur les terrains de concours en Europe. Carisco, son partenaire de longue date est actuellement en retraite après une activités sportive couronnée de succès. Il a couru de nombreux concours prestigieux et surtout le Championnat d’Europe de Madrid en 2011 que le couple termine comme meilleur couple individuel. Global, l’étalon BWP de 12 ans a déjà couru nombre de Grand Prix, de coupes des nations et le Championnat d’Europe à Aachen 2n 2015 et Gothembourg en 2017 où le couple s’est qualifié pour la fini et finit 24e au classement définitif ; c’est le meilleur classement luxembourgeois au championnat d’Europe..

Sur le circuit international Christian est un des rares amateurs à rester compétitif sur le haut niveau sur un longue durée. Il a trouvé un modèle qui semble bien fonctionner ; travailler en partenariat long-terme avec un petit piquet de 3-4 chevaux qu’il travaille personnellement tous les jours. Les chevaux lui rendent cette fidélité avec des performances régulières.

Chia stone 2

Les acides gras oméga

Le 24/02/2021

Les acides gras oméga soutiennent le bien-être des chevaux de plusieurs manières. Ils contrôlent l'inflammation et protègent entre autre le bien-être des articulations, des intestins, des voies respiratoires et de la peau.

Quels sont les bienfaits des omégas sur le bien-être?

Les graisses alimentaires favorisent l'absorption des vitamines liposolubles et fournissent des acides gras essentiels que le corps ne peut pas produire lui-même en quantité suffisante.

La gamme d'acides gras oméga qui sont importants pour l'organisme est assez large. Ils soutiennent le bien-être de tout le corps et l'un de leurs avantages pour la santé le plus important et le plus recherché est qu'ils contrôlent l'inflammation. Les acides gras oméga-3 peuvent être utiles, par exemple, dans le traitement de l'arthrose et de la boiterie. Plusieurs études ont trouvé moins d'agents anti-inflammatoires dans le liquide synovial et le sang de chevaux d'âges différents après l'ajout d'acides gras oméga-3 à l'alimentation que dans le groupe témoin. Cela peut suggérer que la supplémentation en acides gras oméga-3 peut à la fois prévenir l'usure inflammatoire du cartilage due à l'exercice et aider les chevaux souffrant déjà d'arthrose.

Les acides gras oméga soutiennent également la fonction cardiaque, améliorent la digestion et favorisent le bien-être des tendons, de la peau et de la fourrure. De plus, ils maintiennent le système immunitaire normal du corps, réduisent les allergies, favorisent une bonne condition musculaire et aident à récupérer après un entraînement intense.

Les acides gras oméga peuvent également être bénéfiques pour les animaux reproducteurs. On a constaté que la qualité et la mobilité du sperme chez les canards reproducteurs augmentent sous l'influence des acides gras oméga-3. Chez les juments reproductrices, les acides gras oméga-3, à leur tour, réduisent les conditions inflammatoires utérines et augmentent la taille des follicules et améliorent la viabilité des ovules et des embryons. Des études récentes suggèrent également que les chevaux atteints d'une maladie inflammatoire de l'intestin, d'un syndrome métabolique ou d'une fièvre des sabots peuvent bénéficier d'un supplément d'acides gras oméga-3.


Quels sont les principaux acides gras oméga-3?

Les acides gras oméga-3 ont un effet positif sur le fonctionnement de tout le corps. Ils gardent les membranes cellulaires flexibles et favorisent la santé cardiovasculaire. De plus, les oméga-3 réduisent l'inflammation - et constituent donc un excellent complément à l'alimentation des animaux souffrant de problèmes articulaires, intestinaux, cutanés ou respiratoires.

Les principaux membres du groupe des acides gras oméga-3 sont l'acide alpha-linolénique (ALA) et l'acide docosahexaénoïque (DHA) et l'acide eicosapentaénoïque (EPA).

Les animaux ne peuvent pas produire seuls l'acide alpha-linolénique nécessaire à la santé, mais les plantes le peuvent. Par conséquent, il est important que les chevaux et les chiens en consomment suffisamment dans leur alimentation.

L'acide gras ALA se trouve dans les graines de lin, le chia, le chanvre et l'herbe fraîche. En revanche, il reste peu de ces acides gras dans le foin sec.

Les acides gras EPA et DHA finis se trouvent en concentrations élevées uniquement dans le poisson - qui est la source la plus riche d'EPA et de DHA de la nature. Veuillez noter, cependant, que l'huile de poisson riche en EPA et DHA ne contient pas l'acide gras ALA dont les chevaux ont besoin.

De plus, une petite quantité d'acide gras ALA est convertie dans le corps en EPA et DHA.

Le principal oméga-6 est l'acide linoléique

Les acides gras oméga-6 maintiennent la santé cardiovasculaire. De plus, ils soutiennent l'immunité et participent aux processus métaboliques du corps.

Le plus important des acides gras oméga-6 est l'acide linoléique (LA), que les animaux ne peuvent pas produire seuls. L'acide linoléique est particulièrement important pour la protection de la peau, car sa carence provoque divers problèmes cutanés tels que la sécheresse et la desquamation de la peau. Le manque d'acide linoléique peut également entraîner une perte de cheveux et une susceptibilité aux infections bactériennes et à levures.

L'acide linoléique agit comme un acide gras pour la peau et aide à garantir que la couche protectrice naturelle de la peau reste également intacte à l'intérieur, ce qui aide à prévenir l'évaporation excessive de l'humidité et la sécheresse de la peau.

L'acide linoléique est riche en céréales, en avoine, en huile de chanvre, en graines de soja et en huile de maïs, entre autres - ce qui signifie que de nombreux aliments commerciaux sont souvent très riches en oméga-6.

Il convient de rappeler que l'acide linoléique, qui est important pour le corps, a également ses inconvénients, car en quantités excessives, il peut augmenter l'inflammation dans le corps.

Un tel risque est présent, par exemple, chez les chevaux nourris avec un niveau élevé d'aliments composés, qui peuvent recevoir trop d'acides gras oméga-6 et trop peu d'acides gras oméga-3 de leur alimentation.

Par conséquent, il est important de s'assurer que vos chevaux reçoivent des quantités suffisantes et appropriées d'acides gras oméga-3 et oméga-6 de leur alimentation. Cela maintient les niveaux d'acides gras du corps en équilibre. Les acides gras oméga-3 se trouvent en particulier dans le chia et le lin, tandis que le chanvre contient plus d'acides gras oméga-6.

Bonnes sources d'acides gras oméga pour le cheval: Chia, huile de chanvre, chanvre broyé, graines de chanvre.

Horsevet 1 1

Partenariat avec Horsevet Luxembourg

Le 31/01/2021

Sandrine Bordang et son équipe vous conseilleront sur les produits de phytothérapie Chia de Gracia et Woolpad, disponible chez Horsevet.

69520112 2144257292370763 1428321464825675776 o

Herbes dans l'alimentation des chevaux

Le 19/01/2021

L’alimentation biologique du cheval est basée sur des plantes naturelles, des herbes, des graines, des baies, des arbres et des arbustes, des lichens, des algues, etc. Un cheval vivant librement dans la nature mangerait une variété de plantes et d'herbes naturelles en fonction de ses propres désirs et besoins. Cela peut aller jusqu'à des centaines d'espèces végétales différentes, obtenant une énorme quantité de nutriments différents et variés.

Aujourd'hui, l’alimentation des chevaux repose en grande partie sur le foin cultivé ainsi que sur quelques autres espèces fourragères sélectionnées auxquelles il est indispensable d'ajouter différentes vitamines et oligo-élements afin de répondre aux besoin essentiels de l'organisme.

De nos jours, lors de la planification de la nutrition, les minéraux, les vitamines, les protéines, etc. sont soigneusement calculés, mais il est facile d'oublier par ex. des antioxydants ainsi que divers autres composés phytochimiques qui aident pourtant à augmenter la résistance, accélérer la régénération cellulaire, aider le métabolisme et le bien-être général. Ces substances importantes ne sont plus obtenues par le cheval à partir de foin cultivé, car il lui manque désormais des plantes naturelles, ou mauvaises herbes, qui apportaient au cheval de nombreux composés bioactifs favorisants son bien-être.
Les herbes sont utilisées depuis longtemps pour maintenir le bien-être, mais aussi pour traiter les maladies, effectuer des éliminations parasitaires et traiter les plaies, les éruptions cutanées, etc.

Les herbes peuvent aider à traiter les maladies et les problèmes et au mieux les prévenir. De nombreux chevaux souffrant d'ulcérations d'estomac utilisent quotidiennement des mélanges d'herbes comme protecteur de l'estomac et ceci leur permet de rester en bonne santé. Les herbes peuvent soulager les symptômes hormonaux et la douleur chez les juments, apaiser un cheval stressé, traiter les affections cutanées et les éruptions cutanées, augmenter la production de lait de la jument, soulager la fonction respiratoire et un cheval souffrant de douleurs articulaires et d'arthrose, pour n'en nommer que quelques-uns.