Blog

  • Christian WEIER, cavalier international de saut d'obstacles

    Notre ambassadeur Christian Weier, Cavalier de Saut d'Obstacles International.

    Le 28/02/2021

    Nous sommes heureux de vous présenter une nouvelle recrue dans notre équipe TM Equestrian. Bienvenue à notre ambassadeur Christian Weier, Cavalier de Saut d'Obstacles International.

    Architecte paysagiste de profession, Christian Weier est aussi homme de cheval. Depuis sa jeunesse, il a une passion pour les chevaux et il investit beaucoup d’énergie dans le sport équestre. Il a toujours formé les jeunes chevaux et il a réussi avec ses deux chevaux de tête de les ramener au plus haut niveau et d’être compétitif sur les terrains de concours en Europe. Carisco, son partenaire de longue date est actuellement en retraite après une activités sportive couronnée de succès. Il a couru de nombreux concours prestigieux et surtout le Championnat d’Europe de Madrid en 2011 que le couple termine comme meilleur couple individuel. Global, l’étalon BWP de 12 ans a déjà couru nombre de Grand Prix, de coupes des nations et le Championnat d’Europe à Aachen 2n 2015 et Gothembourg en 2017 où le couple s’est qualifié pour la fini et finit 24e au classement définitif ; c’est le meilleur classement luxembourgeois au championnat d’Europe..

    Sur le circuit international Christian est un des rares amateurs à rester compétitif sur le haut niveau sur un longue durée. Il a trouvé un modèle qui semble bien fonctionner ; travailler en partenariat long-terme avec un petit piquet de 3-4 chevaux qu’il travaille personnellement tous les jours. Les chevaux lui rendent cette fidélité avec des performances régulières.

  • Chia stone 2

    Les acides gras oméga

    Le 24/02/2021

    Les acides gras oméga soutiennent le bien-être des chevaux de plusieurs manières. Ils contrôlent l'inflammation et protègent entre autre le bien-être des articulations, des intestins, des voies respiratoires et de la peau.

    Quels sont les bienfaits des omégas sur le bien-être?

    Les graisses alimentaires favorisent l'absorption des vitamines liposolubles et fournissent des acides gras essentiels que le corps ne peut pas produire lui-même en quantité suffisante.

    La gamme d'acides gras oméga qui sont importants pour l'organisme est assez large. Ils soutiennent le bien-être de tout le corps et l'un de leurs avantages pour la santé le plus important et le plus recherché est qu'ils contrôlent l'inflammation. Les acides gras oméga-3 peuvent être utiles, par exemple, dans le traitement de l'arthrose et de la boiterie. Plusieurs études ont trouvé moins d'agents anti-inflammatoires dans le liquide synovial et le sang de chevaux d'âges différents après l'ajout d'acides gras oméga-3 à l'alimentation que dans le groupe témoin. Cela peut suggérer que la supplémentation en acides gras oméga-3 peut à la fois prévenir l'usure inflammatoire du cartilage due à l'exercice et aider les chevaux souffrant déjà d'arthrose.

    Les acides gras oméga soutiennent également la fonction cardiaque, améliorent la digestion et favorisent le bien-être des tendons, de la peau et de la fourrure. De plus, ils maintiennent le système immunitaire normal du corps, réduisent les allergies, favorisent une bonne condition musculaire et aident à récupérer après un entraînement intense.

    Les acides gras oméga peuvent également être bénéfiques pour les animaux reproducteurs. On a constaté que la qualité et la mobilité du sperme chez les canards reproducteurs augmentent sous l'influence des acides gras oméga-3. Chez les juments reproductrices, les acides gras oméga-3, à leur tour, réduisent les conditions inflammatoires utérines et augmentent la taille des follicules et améliorent la viabilité des ovules et des embryons. Des études récentes suggèrent également que les chevaux atteints d'une maladie inflammatoire de l'intestin, d'un syndrome métabolique ou d'une fièvre des sabots peuvent bénéficier d'un supplément d'acides gras oméga-3.


    Quels sont les principaux acides gras oméga-3?

    Les acides gras oméga-3 ont un effet positif sur le fonctionnement de tout le corps. Ils gardent les membranes cellulaires flexibles et favorisent la santé cardiovasculaire. De plus, les oméga-3 réduisent l'inflammation - et constituent donc un excellent complément à l'alimentation des animaux souffrant de problèmes articulaires, intestinaux, cutanés ou respiratoires.

    Les principaux membres du groupe des acides gras oméga-3 sont l'acide alpha-linolénique (ALA) et l'acide docosahexaénoïque (DHA) et l'acide eicosapentaénoïque (EPA).

    Les animaux ne peuvent pas produire seuls l'acide alpha-linolénique nécessaire à la santé, mais les plantes le peuvent. Par conséquent, il est important que les chevaux et les chiens en consomment suffisamment dans leur alimentation.

    L'acide gras ALA se trouve dans les graines de lin, le chia, le chanvre et l'herbe fraîche. En revanche, il reste peu de ces acides gras dans le foin sec.

    Les acides gras EPA et DHA finis se trouvent en concentrations élevées uniquement dans le poisson - qui est la source la plus riche d'EPA et de DHA de la nature. Veuillez noter, cependant, que l'huile de poisson riche en EPA et DHA ne contient pas l'acide gras ALA dont les chevaux ont besoin.

    De plus, une petite quantité d'acide gras ALA est convertie dans le corps en EPA et DHA.

    Le principal oméga-6 est l'acide linoléique

    Les acides gras oméga-6 maintiennent la santé cardiovasculaire. De plus, ils soutiennent l'immunité et participent aux processus métaboliques du corps.

    Le plus important des acides gras oméga-6 est l'acide linoléique (LA), que les animaux ne peuvent pas produire seuls. L'acide linoléique est particulièrement important pour la protection de la peau, car sa carence provoque divers problèmes cutanés tels que la sécheresse et la desquamation de la peau. Le manque d'acide linoléique peut également entraîner une perte de cheveux et une susceptibilité aux infections bactériennes et à levures.

    L'acide linoléique agit comme un acide gras pour la peau et aide à garantir que la couche protectrice naturelle de la peau reste également intacte à l'intérieur, ce qui aide à prévenir l'évaporation excessive de l'humidité et la sécheresse de la peau.

    L'acide linoléique est riche en céréales, en avoine, en huile de chanvre, en graines de soja et en huile de maïs, entre autres - ce qui signifie que de nombreux aliments commerciaux sont souvent très riches en oméga-6.

    Il convient de rappeler que l'acide linoléique, qui est important pour le corps, a également ses inconvénients, car en quantités excessives, il peut augmenter l'inflammation dans le corps.

    Un tel risque est présent, par exemple, chez les chevaux nourris avec un niveau élevé d'aliments composés, qui peuvent recevoir trop d'acides gras oméga-6 et trop peu d'acides gras oméga-3 de leur alimentation.

    Par conséquent, il est important de s'assurer que vos chevaux reçoivent des quantités suffisantes et appropriées d'acides gras oméga-3 et oméga-6 de leur alimentation. Cela maintient les niveaux d'acides gras du corps en équilibre. Les acides gras oméga-3 se trouvent en particulier dans le chia et le lin, tandis que le chanvre contient plus d'acides gras oméga-6.

    Bonnes sources d'acides gras oméga pour le cheval: Chia, huile de chanvre, chanvre broyé, graines de chanvre.

  • Horsevet 1 1

    Partenariat avec Horsevet Luxembourg

    Le 31/01/2021

    Sandrine Bordang et son équipe vous conseilleront sur les produits de phytothérapie Chia de Gracia et Woolpad, disponible chez Horsevet.

  • 69520112 2144257292370763 1428321464825675776 o

    Herbes dans l'alimentation des chevaux

    Le 19/01/2021

    L’alimentation biologique du cheval est basée sur des plantes naturelles, des herbes, des graines, des baies, des arbres et des arbustes, des lichens, des algues, etc. Un cheval vivant librement dans la nature mangerait une variété de plantes et d'herbes naturelles en fonction de ses propres désirs et besoins. Cela peut aller jusqu'à des centaines d'espèces végétales différentes, obtenant une énorme quantité de nutriments différents et variés.

    Aujourd'hui, l’alimentation des chevaux repose en grande partie sur le foin cultivé ainsi que sur quelques autres espèces fourragères sélectionnées auxquelles il est indispensable d'ajouter différentes vitamines et oligo-élements afin de répondre aux besoin essentiels de l'organisme.

    De nos jours, lors de la planification de la nutrition, les minéraux, les vitamines, les protéines, etc. sont soigneusement calculés, mais il est facile d'oublier par ex. des antioxydants ainsi que divers autres composés phytochimiques qui aident pourtant à augmenter la résistance, accélérer la régénération cellulaire, aider le métabolisme et le bien-être général. Ces substances importantes ne sont plus obtenues par le cheval à partir de foin cultivé, car il lui manque désormais des plantes naturelles, ou mauvaises herbes, qui apportaient au cheval de nombreux composés bioactifs favorisants son bien-être.
    Les herbes sont utilisées depuis longtemps pour maintenir le bien-être, mais aussi pour traiter les maladies, effectuer des éliminations parasitaires et traiter les plaies, les éruptions cutanées, etc.

    Les herbes peuvent aider à traiter les maladies et les problèmes et au mieux les prévenir. De nombreux chevaux souffrant d'ulcérations d'estomac utilisent quotidiennement des mélanges d'herbes comme protecteur de l'estomac et ceci leur permet de rester en bonne santé. Les herbes peuvent soulager les symptômes hormonaux et la douleur chez les juments, apaiser un cheval stressé, traiter les affections cutanées et les éruptions cutanées, augmenter la production de lait de la jument, soulager la fonction respiratoire et un cheval souffrant de douleurs articulaires et d'arthrose, pour n'en nommer que quelques-uns.

  • Equibiome gamme hp

    TM Equestrian est un nouveau distributeur d'Equibiome

    Le 11/01/2021

    TM Equestrian est un nouveau distributeur d'Equibiome, Micro-Organismes Efficaces (EM ®) au Luxembourg et dans la province de Luxembourg en Belgique.

    Equibiome - L’harmonie microbiologique pour les chevaux et leur environnement.

    La gamme Equibiome est adaptée aux besoins des chevaux et de leur environnement. Les Micro-organismes Efficaces de Teruo Higa (EM®) y jouent un rôle essentiel en améliorant les processus naturels. Le concept Equibiome s’appuie sur le cycle naturel sol-plante-animal-fumier, et propose des produits pour intervenir à chaque étape de celui-ci.

    La gamme Equibiome est composée de préparations microbiennes et de matières premières naturelles.

    La technologie EM a tant d’avantages!

    • La dominance d’une flore efficace

    • La fermation au lieu d’une putréfaction

    • La conservation de l’énergie et des nutriments

    • La diminution des maladies

    • L’ augmentation de la condition générale et de la santé du cheval

    • L’ amélioration des prestations sportives

  • Hamput poydalla x 3 hevosenkengat 48ad98e2 2ce4 404c 9232 afc264da72e8 600x

    Pourquoi les acides aminés sont-ils nécessaires?

    Le 19/12/2020

    Pourquoi les acides aminés sont-ils nécessaires?

    Les protéines sont nécessaires dans les enzymes, les structures tissulaires, les hormones et les anticorps du corps. Par exemple, les graines de chanvre, les graines de chia et la spiruline sont riches en protéines et peuvent couvrir les besoins quotidiens en protéines. Les protéines sont constituées de 20 acides aminés différents dont le corps a besoin. Les protéines ne peuvent être construites que lorsque tous les acides aminés nécessaires sont disponibles. Neuf des acides aminés sont essentiels, ce qui signifie qu'ils doivent être obtenus à partir de la nourriture. Les onze autres peuvent être constitués de composés contenant du carbone et de l'azote dans le corps ou formés d'acides aminés essentiels.

    Les acides aminés constituent la majorité des structures corporelles telles que le sang, les enzymes, les hormones, les neurotransmetteurs cérébraux et les muscles. Les acides aminés essentiels dans le corps sont l'histidine, l'isoleucine, la leucine, la lysine, la méthionine, la phénylalanine, la thréonine, le tryptophane et la valine.

    Voici les effets des acides aminés sur le corps:

    Histidine: prévient l'arthrite. Se lie aux métaux lourds, aidant à les éliminer
    Proline: Une partie essentielle du collagène, agit comme un réparateur articulaire et un guérisseur tissulaire.
    Glycine: agit comme un neurotransmetteur calmant. Empêche les crises. Aide à guérir les blessures et à réparer les blessures musculaires.
    Threonine: renforce l'immunité. Une partie intégrante de la fonction digestive.
    Acide aspartique: important pour la circulation sanguine et le cœur. Agit dans le cadre des neurotransmetteurs cérébraux.
    Alanine: nécessaire pour la production de globules blancs. Fonctionne dans le cycle sucre-alanine entre le foie et les muscles.
    Leucine: Particulièrement importante pour garder les muscles en forme chez les organismes plus âgés.
    Cystéine: forme le glutathion antioxydant important, qui réduit le stress oxydatif. Aide à nettoyer le corps en liant les métaux lourds.
    Valine: a été utilisée comme supplément dans des expériences animales avec la leucine pour abaisser le taux de cholestérol.
    Méthionine: nécessaire dans le cadre du collagène, renforce la peau, les cheveux, le crin et les cornes. Aide à soulager les allergies.
    Isoleucine: besoin, par ex. la croissance musculaire.
    Phénylalanine: un précurseur du neurotransmetteur cérébral dopamine. Élève l'humeur et améliore la mémoire. Aide à soulager la douleur en augmentant la quantité d'endorphines. Peut réduire l'appétit.
    Tryptophane: précurseur de la sérotonine, qui est important pour l'humeur. Également un précurseur de la mélatonine, qui est importante pour la qualité du sommeil.
    Sérine: un composant important de nombreuses enzymes. Sert de matière première pour le neurotransmetteur cérébral D-sérine.
    Acide glutamique: important pour la fonction cérébrale, la capacité d'apprentissage et la mémoire. Agit également comme un précurseur du GABA, un neurotransmetteur qui inhibe la neurotransmission cérébrale. Maintient la fonction cérébrale chez les personnes âgées.
    Tyrosine: Essentielle pour la fonction thyroïdienne, agit comme un précurseur des hormones thyroïdiennes. Élève l'humeur.
    Lysine: Il a été démontré que l'association de la lysine et de l'arginine réduit les niveaux d'anxiété et d'hormones de stress. La lysine prévient et élimine l'infection herpétique et agit comme un précurseur de la carnitine. Il renforce les tissus de la paroi artérielle.
    Arginine: Ce n'est pas un acide aminé essentiel, mais le corps n'est pas capable d'en fabriquer suffisamment. Améliore le système immunitaire. Augmente le nombre de spermatozoïdes et la motilité. Aide à protéger le foie. Soutient le cœur et améliore la circulation sanguine. Utilisé pour l'hypertension artérielle.

  • Pure chia da1c3d24 4658 4fe6 b4a2 c273be17694f 900x 1

    Chia rétablit l'équilibre du système digestif et de la santé abdominale

    Le 09/12/2020

    Chia équilibre la digestion du cheval et favorise la santé de l'estomac et de l'intestin. La graine de chia peut remplacer la graine de lin, car elle a les mêmes propriétés apaisantes pour l'intestin, mais à une valeur nutritionnelle nettement supérieure à celle du lin. Les graines de chia contiennent plus d'acides gras oméga-3 et de vitamine E. Le chia est riche en protéines et en antioxydants, ainsi que beaucoup de protéines de bonne qualité. Le chia est facile à utiliser - il n'a pas besoin d'être gonflé ou écrasé, et les graines peuvent être nourries seules ou mélangées (sèches ou gonflées) avec d'autres mélanges alimentaires.

    Les graines de chia sont une excellente source de fibres, et elles contiennent à la fois des fibres solubles et insolubles. Une cuillère à soupe de chia qui contient environ six grammes de fibres favorise le bien-être de l'estomac. Le chia absorbe plusieurs fois la quantité de liquide par rapport à son propre poids et les graines forment une boue qui laisse un film protecteur le long de la surface du tractus intestinal, ce qui ralentit le traitement des sucres et l'absorption dans les intestins. La chia stimule le métabolisme du cheval, et pour cette raison, la chia est particulièrement bien adaptée à la fourbure ainsi qu'au traitement du syndrome métabolique chez les chevaux. Le film protecteur dans l'intestin contribue à réduire le risque d'ulcères d'estomac et à accélérer la guérison des ulcères d'estomac. Chia se compose de gel pour nettoyer l'intestin et agit comme une aide à l'élimination du sable, avec une teneur élevée en fibres pour activer la fonction intestinale. Les graines conviennent également très bien aux chevaux souffrant de diarrhée de temps en temps. Chia procure une sensation de satiété, ce qui le rend idéal pour la gestion du poids.

  • Nokkonen laatikossa 869a5789 952c 48ce 8124 fbafd259a9a5 900x

    L'ortie est la plus riche en sels minéraux

    Le 03/12/2020

    La valeur nutritive de l'ortie est très élevée et aucune des autres plantes finlandaises ne contient autant de sels minéraux que l'ortie.

    La liste des nutriments de l'ortie est presque infinie: chlorophylle a et b, vitamines A, B1, B2, B3, B5, C, E, K1, ubiquinone, huile essentielle, lécithine, fer, calcium, potassium, silicium, sélénium, soufre, magnésium, manganèse, zinc, chrome et protéines (dont acides aminés: arginine, histidine, lysine, leucine, méthionine, phénylalanine, isoleucine, valine, proline, asparagine, tyrosine, sérine, thréonine, glycine, acide aspartique et acide glutamique ). La plante contient également de l'acétylcholine, de l'histamine, de la sérotonine, de l'acide formique, de l'acide folique, de l'acide pantothénique, de la biotine, de la choline. De plus, l'ortie contient du bêta-carotène et de la chlorophylle, ou des feuilles vertes. Plusieurs antioxydants différents se soutiennent mutuellement, ce qui rend leur effet global meilleur que celui des antioxydants individuels.

    Environ 15% des orties sont des glucides, 5,5% de protéines, 0,6% de matières grasses et 2,3% de sels minéraux.

    L'ortie est riche en fibres: dans une feuille séchée, par exemple, il y a 25 pour cent de fibres, dont 35 pour cent de fibres solubles. La fibre favorise la fonction intestinale et facilite la digestion des aliments. 

    Le fer d'ortie est vraiment bien absorbé, il réduit donc l'anémie et agit comme un bon régime de fer, augmentant l'hémoglobine. Les ingrédients de l'ortie nettoient le sang, augmentent le débit urinaire (c'est-à-dire la fonction rénale) et éliminent les fluides, abaissent la tension artérielle et la glycémie, contrôlent l'inflammation, aident aux réactions d'hypersensibilité et éliminent les métaux lourds. L'ortie abaisse la glycémie, égalise la pression artérielle et augmente la sécrétion de lait par les mères allaitantes. Il a été démontré que l'ortie augmente le taux d'hémoglobine et de globules rouges, élimine le liquide, traite la goutte et contrôle l'inflammation.
    Les graines d'ortie ont été utilisées pour augmenter l'énergie globale et la forme physique. La super plante élimine l'acide urique du corps et soulage ainsi les symptômes des rhumatismes et des personnes ayant des problèmes articulaires. L'ortie est également utile pour les problèmes de peau.

    L'ortie est considérée comme une plante saine, fortifiante et résistante à tous égards. La Commission médicale allemande recommande l'ortie pour les infections des voies urinaires et les soins de soutien pour les affections rhumatismales. Le plus grand avantage de l'ortie réside dans le fait que les composés biologiques de l'ortie nettoient le corps et le font mieux fonctionner.

  • 120538243 3078945022235314 7645698376566111 o

    Peptides de collagène dans le traitement de l'arthrose

    Le 15/11/2020

    Le collagène est une protéine présente dans les tissus de soutien du corps et qui soutient la structure des os, de la peau, des articulations et d'autres tissus du corps. Le collagène est une protéine filamenteuse hélicoïdale avec une excellente flexibilité et résistance à la traction. La fonction la plus importante du collagène est de garder les tissus du corps flexibles, régénérants et fonctionnels. 30% des protéines du corps sont constituées de collagène et un manque de collagène peut altérer la fonction des articulations, des os et des tendons. Les collagènes sont essentiels dans divers processus de réparation des tissus mous du corps.

    Chez les chevaux, plus de 60% des boiteries sont causées par l'arthrose (Caron et Genovese 2003). L'arthrose peut survenir chez les chevaux de sport à un stade précoce ou chez les chevaux plus âgés avec l'âge. Les facteurs de risque peuvent inclure par exemple. niveaux élevés de stress physique, incompatibilités de surface articulaire, fractures, microfissures dans le cartilage osseux ou autres blessures traumatiques. L'usure est particulièrement fréquente dans les articulations du boulet (McIlwraith et al. 2012).

    Peptides de collagène dans le support du cartilage

    Il a été prouvé que les peptides de collagène bioactifs® stimulent le métabolisme du cartilage articulaire chez les animaux de compagnie, ce qui améliore la mobilité et n'a aucun effet secondaire. Les effets de Petagile® chez l'animal ont été étudiés dans plusieurs études précliniques et cliniques. Lorsqu'ils sont administrés par voie orale, ces peptides de collagène bioactifs stimulent les cellules cartilagineuses pour augmenter la production d'une nouvelle matrice cartilagineuse. La matrice cartilagineuse est principalement composée de collagène et de protéoglycanes, qui agissent comme un tampon entre les os.

    Collagen 1

    Petagile® - Recherche vérifiée

    Une étude contrôlée par placebo (Dobenecker et al, 2018) a porté sur 38 chevaux répartis en trois groupes différents. Un groupe a reçu 25 grammes de Petagile® par jour, l'autre groupe 50 grammes et le troisième a reçu un placebo. L'étude a duré 12 semaines et a utilisé huit paramètres différents, par exemple. niveau de boiterie du cheval, test de flexion, douleur de vrille sur différentes plates-formes, longueur de foulée et évaluation du propriétaire de l'animal au début, au milieu et à la fin de l'étude de conduite.

    Après seulement six semaines, la bande Petagile® de 50 grammes s'est avérée avoir un effet important sur six des huit paramètres (boiterie, douleur, test de flexion, longueur de foulée, rotation sur différentes plates-formes).

    Au cours de la même période, le groupe Petagile® de 25 grammes a montré un effet modéré.

    L'étude a abouti à une réduction significative de la boiterie et de la douleur de flexion dans le groupe recevant 50 grammes de peptides de collagène par jour. Des effets modérés ont déjà été observés à une dose de 25 grammes. L'amélioration des paramètres supplémentaires tels que l'envie de courir et la mobilité générale a été clairement remarquée par 2/3 des propriétaires de chevaux.

    Une autre étude observationnelle (Taylor & Hillyer) a porté sur neuf chevaux souffrant d'arthrite chronique pendant 12 semaines. Les chevaux étaient âgés et de races différentes et les chevaux étudiés ont été répartis en deux groupes, l'un recevant 25 g et l'autre 50 g de Petagile®. Les chevaux ont été examinés pour le degré de boiterie, le test de flexion, la douleur de rotation et, comme évalué par les propriétaires, la vitalité, la mobilité, la boiterie, la rotation, la sensibilité au toucher sont améliorées, ce qui permet de conclure que le traitement a réussi.

     La boiterie était significativement réduite, de plus de 70% à 12 semaines. L'étude n'a pas montré de différence significative entre les doses de 25 et 50 grammes. Après 10 semaines, certains chevaux se sont révélés indolores. La vitalité et la mobilité de tous les chevaux se sont améliorées et le succès du traitement a généralement été jugé bon.

    Soutenir la mobilité et la qualité de vie

    À partir des données présentées, il peut être conclu que le régime alimentaire de peptides de collagène bioactifs a des effets positifs sur l'arthrose équine, la mobilité et la qualité de vie, et que les peptides de collagène peuvent être utilisés pour traiter l'arthrose. avec une nouvelle approche. La posologie recommandée est de 25 à 50 grammes par jour.

    Pour les chevaux plus âgés, Petagile® peut offrir plus d'activités, restaurer la mobilité et la flexibilité et augmenter le bien-être général. Pour les chevaux actifs, il aide à soutenir et à maintenir la mobilité et la flexibilité, ainsi que des performances optimales.

    Une grande partie de la boiterie et des difficultés de mobilité chez les chevaux est causée par l'arthrose. L'arthrose est une maladie dans laquelle le cartilage articulaire est progressivement détruit. Cela se manifeste par des boiteries, des douleurs et divers dysfonctionnements.

  • Clxfrtba

    Nouveau partenariat avec Finnish Equestrian Company

    Le 09/11/2020

    Nous sommes très heureux d'annoncer notre nouveau partenariat avec Finnish Equestrian Company. TM Equestrian est le nouveau représentant au Luxembourg de cette marque de haute qualité, fabriquée en Finlande, pour chevaux et cavaliers.

    ‘Finnish Equestrian Company propose des produits beaux et fonctionnels fabriqués à partir de matériaux naturels pour chevaux et chiens. Il y a quelque temps, nous avons fait le constat que les matériaux naturels ne sont pas pleinement utilisés dans les produits équestres. Nous voulions faire un changement et la Finnish Equestrian Company est née pour accomplir ce changement.

    Notre objectif premier est de créer des produits design qui sont exceptionnellement magnifiques sur nos chevaux et nos chiens. Le design finlandais combiné à des matériaux soigneusement sélectionnés et des pratiques de fabrication traditionnelles garantit que les produits fonctionnent même dans les environnements les plus difficiles.

    Une qualité irréprochable ne découle pas des mots justes mais du fait de bien faire les choses.’

  • Cdge luonnollinen e vitamiini chia de gracia 1597047159 900x

    POURQUOI AVONS-NOUS BESOIN DES VITAMINES?

    Le 06/10/2020

    Le corps d'un cheval a besoin de vitamines pour maintenir ses fonctions physiologiques. Les chevaux tirent leurs vitamines des aliments, des produits industriels et de la synthèse des vitamines de leur propre corps.

    Les vitamines peuvent être divisées en vitamines liposolubles et hydrosolubles. Le premier groupe comprend les vitamines A, D, E et K et le dernier comprend les vitamines B et C. Les vitamines liposolubles se dissolvent dans la graisse ou l'huile et les excès potentiels sont stockés dans les tissus adipeux, le foie et les reins. Les vitamines hydrosolubles excessives quittent le corps par l'urine.

    A: résistance, vue, muqueuses et peau, reproduction
    D: Métabolisme du calcium, du phosphore et du magnésium, développement osseux, durabilité osseuse E: antioxydant, membrane plasmique
    K: Coagulation du sang, développement osseux
    B: Métabolisme énergétique, synthèse des protéines, muscles et système nerveux
    C: un antioxydant, résistance, développement du collagène

    H (biotine): Développement d'acides gras et de glucose, métabolisme des protéines, reproduction, système nerveux et sabots, peau et pelage

    «Tout cheval qui ne mange pas d’herbe fraîche tous les jours a besoin de vitamine E. La vitamine E est nécessaire pour maintenir les fonctions musculo-squelettiques normales et pour soutenir le système nerveux et la défense immunitaire.»

  • Rakkoleva seaweed 378fb1ad fc9d 4189 9d8c 2b3b88daa708 900x 1

    MINÉRAUX ET ÉLÉMENTS TRACÉS

    Le 06/10/2020

    Le foin est la nutrition de base des chevaux, et par conséquent, le foin doit être aussi de haute qualité et riche en nutriments que possible. Cependant, la qualité et la quantité de nutriments varient selon l'année, la météo, le producteur et le sol. En plus du foin et / ou d'un pâturage, les chevaux ont également besoin de produits minéraux.

    Les minéraux et les oligo-éléments sont des éléments de base importants pour les os et les tissus conjonctifs des chevaux. Ils jouent également un rôle dans de nombreuses réactions chimiques dans le corps. Les minéraux les plus importants pour les chevaux sont le calcium, le phosphore, le magnésium, le sodium, le chlore et le potassium. Les oligo-éléments les plus importants sont le fer, le cuivre, le zinc et le sélénium. La quantité d'oligo-éléments nécessaire à un cheval est individuelle en fonction de son âge, de sa race, de sa taille et de son travail, par exemple.

    IODE

    Les chevaux ont besoin d'iode pour la formation d'hormones thyroïdiennes. La glande thyroïde régule le métabolisme, la production d'énergie et le poids, par exemple. Les poulains et les chevaux adultes ont besoin de 1 à 2 mg d'iode par jour, tandis que les juments gestantes et allaitantes ont besoin d'un peu plus. Un apport suffisant en iode est important pour une jument poulinière car il a un impact sur le cycle œstral de la jument, entre autres. Les algues sont particulièrement riches en iode et leur apport doit donc être surveillé. La posologie quotidienne ne doit pas dépasser environ 30 grammes par jour. Le foin, l'avoine et le sel minéral contiennent également de l'iode.

    POTASSIUM

    Le potassium a un impact sur l’équilibre hydrique et le métabolisme musculaire du cheval. Il est également nécessaire pour la transmission des impulsions nerveuses. Le potassium et le sodium sont liés l'un à l'autre et un déséquilibre de leur rapport peut entraîner des problèmes musculaires. Habituellement, les chevaux tirent suffisamment de potassium de leur fourrage de base.
    Une carence en potassium peut se manifester par une faiblesse musculaire, de la fatigue ou de la constipation, mais ce n’est pas très courant.

    CALCIUM

    Le calcium est un matériau de construction pour les os. Il est également nécessaire pour que les muscles et les nerfs fonctionnent ensemble. Le fourrage de base est la principale source de calcium pour les chevaux. Les aliments contenant du trèfle et de la luzerne sont plus riches en calcium que les aliments à base de paille. La mélasse est également une bonne source de calcium. Le calcium et le phosphore sont les oligo-éléments les plus importants pour les chevaux. Ils font partie des matériaux de construction les plus essentiels pour les os et particulièrement importants pour les juments gestantes et les poulains en croissance. Le rapport calcium / phosphore pour les juments gravides et les poulains doit être d'environ 1,8: 1 et 1,3–1,5: 1 pour les autres chevaux.

    COBALT

    Les besoins quotidiens en cobalt des chevaux sont d'environ 0,6 à 1 mg. Le cobalt est nécessaire pour former la vitamine B12 dans l’organisme du cheval, et il est également important que certaines enzymes fonctionnent correctement. Bien que les fourrages de base pour chevaux contiennent du cobalt, les produits particulièrement riches sont la mélasse, le lin et la levure de bière. Certains symptômes de carence en cobalt sont l’anémie, le manque d’appétit et le besoin de lécher les choses, mais il est rare que les chevaux manquent de cobalt.

    CUIVRE

    Le cuivre est nécessaire pour les enzymes liées au métabolisme énergétique, au système nerveux, aux os, au tissu conjonctif, à l'hémoglobine et aux globules rouges. Le cuivre est également lié à l'absorption du fer. Le fourrage de base ne contient que de petites quantités de cuivre, les produits minéraux sont donc essentiels pour les chevaux. Les symptômes courants d'une carence en cuivre sont l'anémie, la décoloration du pelage, les problèmes digestifs et l'envie de lécher les choses. Une carence en cuivre chez les poulains peut entraîner des troubles du développement, il est donc particulièrement important d’assurer l’apport en cuivre et en zinc des poulains. Leur rapport doit également être correct, car un excès de zinc réduit l'absorption du cuivre. Le rapport cuivre / zinc doit être d'environ 1: 4. L'apport en cuivre des chevaux anémiques doit toujours être vérifié.

    MANGANÈSE

    Les fonctions du manganèse sont liées au développement des os et du tissu conjonctif et du système nerveux. Le manganèse est nécessaire au métabolisme énergétique et, par exemple, à la synthèse du sulfate de chondroïtine qui est important pour le développement du cartilage articulaire. Le matériau intercellulaire des os, du cartilage et du tissu conjonctif est riche en sulfate de chondroïtine. L'herbe de pâturage, la paille et le son contiennent du manganèse, par exemple. Les symptômes d'une carence en manganèse comprennent des anomalies du squelette, des troubles du système nerveux et un manque d'appétit. Les chevaux ont besoin à peu près de la même quantité de manganèse, de fer et de zinc chaque jour, soit 300 à 400 mg par jour.

    MAGNÉSIUM

    Le magnésium est l'un des constituants du tissu osseux. Il a également un rôle important dans les fonctions des muscles, du métabolisme et de diverses enzymes. Les chevaux ont besoin de magnésium pour les contractions musculaires et la transmission de l'influx nerveux. Les fonctions du magnésium sont généralement liées au calcium. Une carence en calcium ou un mauvais rapport magnésium / calcium peut causer des problèmes musculaires et du système nerveux. Les symptômes de carence comprennent des frissons, des troubles du système nerveux et un manque d'appétit. Les chevaux ont besoin d'environ 10 g de magnésium par jour. Les chevaux d'exposition ont besoin d'environ 15 à 20 g par jour. Un surdosage peut provoquer une raideur musculaire. Le magnésium peut être trouvé en particulier dans la luzerne et la mélasse. Le chia et le lin sont également de bonnes sources de magnésium.

    SODIUM ET CHLORE

    Le sodium et le chlore se trouvent généralement ensemble sous la forme d'un composé appelé chlorure de sodium, c'est-à-dire sel. Le sodium régule l'équilibre hydrique et le métabolisme musculaire des chevaux.

    Les besoins quotidiens varient individuellement en fonction, par ex. la quantité de travail que fait le cheval. 60–120 g par jour sont recommandés pour les chevaux de concours, tandis que les chevaux qui bougent moins en nécessitent moins. Les symptômes de carence les plus courants sont le léchage du sol, le manque d'appétit, la fatigue et la faiblesse musculaire. Le fourrage de base pour chevaux contient peu de sodium et de chlore, et les besoins en sel peuvent être satisfaits avec un lécher au sel. Les chevaux d'exposition effectuant des travaux lourds peuvent également exiger que du sel soit ajouté à d'autres aliments. Une consommation excessive de sel entraîne une augmentation de la miction.

    SÉLÉNIUM

    Le sélénium est un oligo-élément vital pour les chevaux mais devient toxique en excès. Le sélénium a un impact sur la production de l'hormone thyroïdienne entre autres, et il joue également un rôle important dans les fonctions de reproduction et la fertilité. Le sélénium affecte également les fonctions musculaires avec la vitamine E, et en raison du fait qu'il est un antioxydant, la vitamine E peut partiellement remplacer une carence en sélénium et vice versa. Le sol contient très peu de sélénium et doit donc être inclus dans l'alimentation concentrée et minérale des chevaux. Les symptômes de carence comprennent la dystrophie musculaire et la fatigue générale des muscles. Les besoins quotidiens sont d'environ 0,9 à 1,5 mg.

    LE FER

    Le fourrage de base étant relativement riche en fer, les chevaux souffrent rarement d'une carence en fer. Leurs organes sont également efficaces pour recycler et stocker le fer. De faibles niveaux de fer sont généralement le signe d'autre chose, comme un apport insuffisant d'un autre oligo-élément ou une perturbation intestinale. Cependant, les chevaux de sport peuvent bénéficier de cours de supplémentation en fer, car un effort considérable augmente la quantité de fer quittant le corps par rapport au métabolisme normal.

    Une surdose de fer affaiblit l'absorption d'autres minéraux tels que le manganèse, le zinc et le cuivre notamment et peut entraîner des carences. L'utilisation excessive de produits à base de fer peut provoquer une intoxication au fer chez les poulains en particulier. Le fer est lié à la consommation d'oxygène des chevaux ainsi qu'à la performance générale. De nombreux aliments minéraux contiennent du fer ajouté. Les symptômes de la carence en fer sont l'anémie, les cheveux de mauvaise qualité et la diarrhée. Les besoins quotidiens généraux en fer d'un cheval sont d'environ 350 à 450 mg. Dans les rares occasions où un cheval présente des symptômes de carence en fer, la cause n'est généralement pas une diminution de l'apport en fer mais une mauvaise utilisation du fer.

    SOUFRE

    Le soufre est important pour le développement des protéines d'un cheval. Il agit également comme matériau de construction pour les vitamines. Le corps d'un cheval contient déjà une petite quantité de soufre tel quel. Les besoins en soufre sont faibles et le fourrage de base pour chevaux en contient généralement suffisamment. Le soufre est bon pour les articulations, le cartilage et les sabots.

    ZINC

    Le fourrage de base couvre généralement les besoins en zinc des chevaux. Le zinc a un impact sur les actions enzymatiques et hormonales, la résistance, le pelage, la croissance, les os, la peau, les cheveux et les sabots d'un cheval. Les symptômes d'une carence en zinc comprennent des abrasions cutanées, un manque d'appétit ou des objets à lécher. Selon les recherches, manger du sable ou du fumier et mâcher du bois peut être des symptômes d'une carence en fer ou en cuivre ou d'un rapport cuivre / zinc déséquilibré dans l'alimentation (Aytekin et al. 2011). Un apport excessif en zinc peut nuire à l’absorption du fer et du cuivre dans le corps du cheval. La carence en zinc est rare. Le zinc peut être trouvé dans la levure, le son, les germes et les noix, etc.

    SILICIUM

    Les chevaux ont besoin de silicium pour le développement des os, du cartilage squelettique et des tendons. Cela peut également affecter la peau et le pelage. Le fourrage de base contient peu de silicium, il est donc généralement ajouté aux produits minéraux. L'ortie est une bonne source de silicium.

    ÉLECTROLYTES

    Les chevaux peuvent transpirer jusqu'à des dizaines de litres et perdre une quantité remarquable de sel et de minéraux, c'est-à-dire des électrolytes (sodium, chlorure, potassium, magnésium, calcium) dans le processus. La transpiration consomme beaucoup d’eau dans le corps du cheval et peut provoquer une déshydratation qui affecte les performances.

    Le fait de ne pas remplacer les substances perdues entraîne des symptômes de carence: diminution du niveau d'énergie, fatigue, spasmes musculaires, troubles du système nerveux, frissons et douleurs musculaires générales. Cependant, les électrolytes ne doivent pas être nourris sans raison car leur apport excessif est également nocif pour le corps du cheval.

  • L'herbe dans l'alimentation équine

    Le 11/08/2020

    L'alimentation des chevaux est composée de plantes, d'herbes, de graines, de baies, d'arbres et des buissons, de lichens, d'algues, etc que l'on trouve dans la nature. Au naturel, les chevaux dégustent librement différentes plantes et herbes selon leur volonté et leurs besoins. Un cheval sauvage mangerait des centaines d'espèces végétales différentes et ainsi différents nutriments polyvalents!

    De nos jours, les chevaux sont principalement nourris avec du foin cultivé et des aliments concentrés qui, presque sans exception, nécessitent l'ajout de différentes vitamines et oligo-éléments pour répondre aux exigences physiques nécessaires. Les éléments nutritifs du foin sec sont complètement différents des plantes fraîchement cueillies. De nos jours, la majorité des pâturages sont en herbe. Si le pâturage est varié dans ses espèces végétales, les chevaux choisissent différentes plantes lors du pâturage. Le foin et les trèfles peuvent être savoureux, mais le goût n’est pas le seul facteur décisif. Les plantes à tiges, telles que l'achillée millefeuille, la reine des prés et les arbustes nains, augmentent la mastication et la salivation. Pendant ce temps, le pissenlit et l'ortie contiennent beaucoup de vitamines et de minéraux, l'écorce d'arbre est riche en phénols, tanins et terpènes, etc.